Spring direct naar de hoofdnavigatie of de inhoud
Ingénierie

Ingenieurbüro Stengel

Les incroyables montagnes russes dans les parcs d’attractions ne manquent jamais d’attirer l’attention. Or l’on sait peu qu’elles reposent sur tout un monde de technologie. Le bureau d’ingénierie Stengel GmbH de Munich est le leader mondial du marché pour la conception et la construction d’un grand nombre de montagnes russes, à l’instar de l’Olympia Looping à la fête de la bière de Munich. Une amélioration de la conception a récemment donné lieu à un brevet.

Christian Stelzl, PDG de Stengel : « L’ingénieur Werner Stengel, le gourou de la montagne russe, a jadis commencé par concevoir des autos tamponneuses. Plus tard, il a été le premier à imaginer des montagnes russes dotées d’un looping sûr. L’idée d’une nouvelle montagne russe vient du constructeur, notre client, ou du propriétaire. Nous effectuons ensuite les calculs sur la conception de la construction afin que la montagne russe réponde à toutes les exigences et puisse être fabriquée. À cela s’ajoute que nous sommes toujours à la recherche d’innovations qui rentabilisent la fabrication. »

Montagne russe avec une colonne vertébrale

L’une des innovations est celle d’une amélioration de la fixation des ‘backbone-railtracks’ (rails de colonne vertébrale). La construction de ce type de montagnes russes comprend deux tubes en acier – la piste de base sur laquelle le train circule – et un tube épais, la colonne vertébrale, qui confère à la piste sa fermeté et absorbe les forces. Cette construction est utilisée sur les grandes montagnes russes avec des loopings (inversions). Christian Stelzl : « Le défi consiste toujours à relier la colonne vertébrale de la montagne russe à la piste, surtout quand il s’agit d’une piste en rotation. Jusqu’à présent, cela a été fait avec des formes en acier creuses qui devaient toutes être fabriquées sur mesure. Mais nous avons trouvé une solution plus ingénieuse pour ce faire. »

Produire plus efficacement grâce à une conception plus ingénieuse

La nouvelle construction remplace les tubes de transfert par de simples plaques. Christian Stelzl : « Nous pouvons désormais nous contenter d’un seul type de plaque et faire l’impasse d’un travail sur mesure onéreux. Même s’il y a un tournant dans la piste, les plaques peuvent toujours être facilement fixées de la même manière par rapport à la colonne vertébrale. Les plaques sont composées de moins de matériaux, ce qui les rend plus légères et donc moins coûteuses à produire. Parallèlement, la stabilité de la construction de la piste est maintenue. C’est intéressant pour notre client, le constructeur de la montagne russe. »

‘Notre brevet permet à nos clients de produire plus efficacement.’

Christian Stelzl – Bureau d’ingénierie Stengel GmbH

Un brevet a depuis été obtenu en Allemagne pour la conception. La demande de brevet en Europe, en Chine et aux États-Unis est actuellement en cours. Christian Stelzl : « Nous appliquons déjà le concept pour construire de nouvelles montagnes russes. Grâce au brevet pour la conception, notre client a immédiatement un avantage sur la concurrence car il peut produire bien plus efficacement. »

Un processus de brevet itératif

La préparation de la demande de brevet s’est déroulée en bonne concertation. Christian Stelzl : « Ce qu’il y a de mieux quant à la coopération avec V.O. c’est que nous parlons le même langage technique. Nous n’avions besoin que de demi-mots pour nous comprendre. Le mandataire en brevets a été capable de formuler très clairement des détails complexes dans la demande de brevet. » Lutz Keydel, mandataire en brevets chez V.O. Munich : « Nous sommes tous deux ingénieurs civils, cela nous aide énormément. Le processus s’est déroulé de façon itérative. Nous avons eu des contacts intensifs, aucune question n’était superflue. Cela nous a permis de peaufiner sans cesse le texte. »

En savoir plus sur l'expert

Lutz Keydel

Lutz Keydel

  • Mandataire en brevets et marques européens et allemands
  • Associé
Plus d’ experts