Spring direct naar de hoofdnavigatie of de inhoud

Colonne - Propriété intellectuelle dans l’intérêt du patient

L’utilisation de l’intelligence artificielle pour identifier les risques de maladie cardiaque encore plus tôt, l’utilisation des nanotechnologies pour administrer avec précision des médicaments au bon endroit pendant que le patient est toujours dans l’ambulance … Ce ne sont que quelques exemples de recherche scientifique innovante dans lesquelles la Hartstichting (fondation équivalent à l’Alliance du Coeur aux Pays-Bas) dépense des millions chaque année. Tous les chercheurs ne pensent pas en amont à protéger la propriété intellectuelle. La Hartstichting, elle, le fait, épaulée par les conseillers de V.O. Et ce pour deux raisons majeures.

La première est que la Hartstichting ne peut financer la recherche que jusqu’aux premières étapes de tests à grande échelle. Ensuite, dans la plupart des cas, des partenaires commerciaux ainsi que d’importants investissements sont nécessaires pour développer davantage les résultats de la recherche. En concluant de bons accords de propriété intellectuelle dès le début d’une collaboration, les parties commerciales peuvent travailler plus rapidement à des solutions qui fonctionnent bien, mais qui sont également sûres et accessibles aux patients

La seconde raison est entièrement axée sur le rôle social de la Hartstichting. Pour chaque euro que nous dépensons dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires, quelqu’un a fait du porte à porte sous la pluie. Ou réalisé une performance sportive. Ou nous a fait une donation par testament. Si une innovation que nous avons cofinancée réussit, nous aimerions que chaque euro collecté par nos donateurs et sponsors puisse être réinvesti dans la recherche.

En effet, la propriété intellectuelle contribue à la meilleure réalisation de notre mission sociale : dépister les maladies cardiovasculaires le plus tôt possible et offrir le meilleur traitement au plus grand nombre de personnes possible. La propriété intellectuelle nous offre la possibilité d’accélérer l’application des résultats de la recherche. Dans l’intérêt du chercheur, du financier, des partenaires commerciaux qui coopèrent, mais surtout celui du patient.

Floris Italianer
Directeur de la Hartstichting

Regardez aussi ces experts

Bart Jan Niestadt

Bart Jan Niestadt

  • Mandataire en brevets européens, néerlandais et belges
  • Partenaire
Mohammad Ahmadi Bidakhvidi

Mohammad Ahmadi Bidakhvidi

  • Mandataire en brevets européens et néerlandais
  • Associé
Plus d’ experts pertinents