Spring direct naar de hoofdnavigatie of de inhoud

Prêts à faire face à l’avenir

Chronique de Cees Jansen, ancien président de l’O.V. J’ai quitté V.O. après 26 années de service. Ces 12 dernières années, j’ai occupé la fonction de président, une tâche que j’ai transmise à Herman Witmans. Je saisis ce moment pour faire le bilan.

Lorsque je suis entré ici en 1993, l’entreprise possédait déjà une excellente réputation. Pour l’époque, c’était un prestataire de services moderne, avec des noms de mandataires en brevets et d’avocats renommés sur son papier à lettre. Naturellement, beaucoup de choses ont aussi changé depuis. Le changement le plus évident est l’expansion du réseau de bureaux au cours de ces dernières années : nous sommes passés de deux bureaux à Groningue et La Haye à plusieurs filiales dans trois pays différents. Cette évolution a doublé le nombre d’employés. Notre collaboration a gagné en efficacité et nous accordons plus d’attention à la formation au sein de notre entreprise.

En tant qu’entreprise saine, il faut constamment anticiper les développements à venir dans le secteur. Votre entreprise est vraisemblablement dans la même situation. À l’époque, nous nous étions donc préparés à la perte des travaux de traduction de Brevets européens. Cela s’est effectivement produit en 2008. Juste au moment où une crise économique mondiale a éclaté. Je venais tout juste d’être nommé président. V.O. s’en est bien sorti.

Un éventuel nouveau développement concerne la juridiction unifiée du brevet, une juridiction commune à certains États européens pour le contentieux lié à la contrefaçon et à la validité des brevets. Cette entrée en vigueur va de pair avec la mise en place du brevet européen à effet unitaire. Nous avons d’ores et déjà les connaissances requises. Cependant, il semble que le Brexit compromet ce nouveau développement. Cela aussi fait partie des affaires.

Le métier de mandataire en brevets et en marques a beaucoup évolué au fil des ans. Les entreprises sont pleinement conscientes de l’importance de bien gérer leur propriété intellectuelle (PI). Mais également de garder un œil sur la PI d’autres entreprises. Nous sommes passés d’un travail d’exécution à un travail de conseil. De mon point de vue, notre travail n’en est devenu que plus intéressant.

Ce que je souhaite transmettre à mon successeur, c’est le souci d’impliquer tous les employés dans le développement de V.O. Je souhaite également que notre but ultime reste de servir nos clients au mieux et d’atteindre les meilleurs résultats possibles concernant la PI.

Regardez aussi ces experts

Annemie Jaeken

Annemie Jaeken

  • Mandataire en brevets européens, néerlandais et belges
  • Partenaire
Marco Box

Marco Box

  • Mandataire en brevets européens, néerlandais et belges
  • Partenaire
Plus d’ experts pertinents