Spring direct naar de hoofdnavigatie of de inhoud

Montres connectées et capteurs d’activité

Apple Watch, Fitbit Charge, Samsung Galaxy Watch, Garmin Vivosmart : voilà quelques-uns des innombrables montres connectées et capteurs d’activité qui ont pour mission de nous aider à vivre plus sainement. Grâce à leurs capteurs intégrés, ils mesurent et analysent notre fréquence cardiaque, notre consommation de calories et notre rythme de sommeil.

Du podomètre à la montre connectée

Le podomètre a vu le jour en 1965 pour aider les gens à vivre sainement. La société japonaise Yamasa a lancé le premier podomètre portable : le Manpo-Kei, que l’on peut traduire littéralement par « compteur de 10 000 pas». Le premier cardiofréquencemètre sans fil a été inventé par l’entreprise finlandaise Polar Electro à la fin des années 1970 et lancé sur le marché au début des années 1980. La fusion de différents capteurs en un seul appareil petit et portable, et l’ajout de la connexion internet, ne datent que de ces dernières années. En 2009,

Fitbit (qui appartient aujourd’hui à Google) a lancé son premier capteur d’activité, baptisé « activity tracker ». Il collectait des données sur le sommeil, les mouvements et les calories brûlées, puis synchronisait ces données avec le PC. C’est surtout après l’arrivée en 2014 de la montre connectée la plus connue, l’Apple Watch, que les technologies portables dotées de ces fonctions ont poussé comme des champignons.

Le pic des brevets atteint

Les montres connectées se ressemblent. Elles sont essentiellement constituées d’un ordinateur et d’une série de capteurs, comme un baromètre, un accéléromètre, un gyroscope et un cardiofréquencemètre. Depuis l’avènement des premières montres connectées, seules des modifications techniques mineures leur ont été apportées. Après une forte augmentation depuis 2012, l’évolution du nombre de nouveaux brevets accordés (grants) semble se stabiliser depuis 2021. Samsung, Fitbit et Seiko forment le top 3 des fabricants ayant acquis le plus de droits de propriété intellectuelle. Étonnamment, Apple n’occupe que la cinquième place.

Internet des objets et applications médicales

La technologie portable, comme celle des montres connectées, peut de plus en plus être connectée à d’autres appareils et systèmes grâce au concept d’Internet des objets. Il n’est pas surprenant que les demandes de brevet portent de plus en plus sur les logiciels et les inventions mises en œuvre par ordinateur.

Les inventions peuvent être polyvalentes. Les montres connectées peuvent fournir des retours plus détaillés sur la forme physique et l’état de santé des personnes qui les portent, et il est notamment possible de s’en servir à des fins médicales. Dans un avenir proche, les appareils intelligents qui parviendront à communiquer entre eux mesureront et analyseront probablement aussi notre pression artérielle et notre taux de glycémie. Il est fort possible que le marché ait déjà pris les devants. En effet, à l’heure actuelle, la plupart des brevets entrent dans la catégorie « technologie médicale ».

I(S)watch ?

Le saviez-vous ? En 2014, Apple voulait appeler sa montre iWatch. Mais la marque de montre Swatch l’en a empêchée, le nom iWatch étant trop proche du nom iSwatch, qui était déjà enregistré. La montre connectée d’Apple a donc finalement été baptisée AppleWatch.

 

Regardez aussi ces experts

Mohammad Ahmadi Bidakhvidi

Mohammad Ahmadi Bidakhvidi

  • Mandataire en brevets européens et néerlandais
  • Associé
Annemie Jaeken

Annemie Jaeken

  • Mandataire en brevets européens, néerlandais et belges
  • Partenaire
Plus d’ experts pertinents