Spring direct naar de hoofdnavigatie of de inhoud

Une conception innovante pour des montagnes russes moins coûteuses

Comment concevoir des montagnes russes plus légères, plus simples et plus efficaces sans compromettre la sécurité ? Le bureau d’ingénieurs allemand Stengel Gmbh a su trouver une solution économique. Stengel est leader du marché de la conception et de la construction des montagnes russes. V.O. a collaboré avec eux pour la protection de leur invention.

Le nouveau concept de Stengel est une innovation visant à fixer des rails dits « backbone-railtracks » (ou « à colonne vertébrale »). La construction de ce type de montagnes russes se compose de deux tubes en acier – le rail de base sur lequel le train circule – et d’un tube épais – la colonne vertébrale – qui renforce la voie et absorbe les énormes forces G. Cette construction est utilisée pour les grandes montagnes russes à looping.

L’efficacité crée un avantage concurrentiel

« Le défi, c’est de savoir comment lier la colonne vertébrale de la montagne russe au rail, en particulier dans les virages », nous confie Christian Stelzl, PDG de Stengel. « Jusqu’à maintenant, on utilisait des formes creuses en acier qui devaient être fabriquées sur mesure. Nous avons trouvé une solution plus intelligente. »

La nouvelle construction remplace les tubes d’arrimage par des plaques plus simples. Stelzl : « Nous pouvons désormais nous limiter à un seul type de plaque, le travail coûteux sur mesure n’est plus nécessaire. Même s’il y a une torsion dans une section du rail, les plaques peuvent toujours être facilement arrimées de la même manière à la colonne vertébrale. De plus, les plaques nécessitent moins de matériau, ce qui les rend plus légères et moins coûteuses à produire. La structure de la montagne russe conserve quant à elle toute sa stabilité.
Ceci est intéressant pour notre client, le fabricant des montagnes russes. Grâce à notre brevet, nous pouvons aider nos clients à produire de façon plus efficace. Cela leur confère un avantage concurrentiel direct. »

Parler la même langue

Stelzl et Lutz Keydel, mandataire en brevets de V.O. à Munich, ont collaboré à la protection du design de Stengel, leur propriété intellectuelle. « Ce que j’aime dans notre collaboration avec V.O., c’est que nous parlons la même langue technique de sorte qu’il n’a pas été nécessaire d’apporter d’autres précisions ou explications”», se félicite Stelzl. « Nous sommes tous les deux ingénieurs civils, ce qui nous aide énormément », ajoute Lutz Keydel de V.O. Stelzl : Le processus d’obtention du brevet a été itératif. Nous étions en contact étroit et aucune question n’était superflue. Cela signifie que nous pouvions continuellement affiner le texte de la demande de brevet jusqu’au moindre détail”.

Le nouveau design de Stengel a été breveté en Allemagne. Il a depuis utilisé ce modèle pour les nouvelles montagnes russes qui sont actuellement en construction.. La demande de brevet en Europe, en Chine et aux États-Unis est actuellement en phase d’examen.

Lisez l’ensemble de l’article et regardez la vidéo ici.

Regardez aussi ces experts

Mohammad Ahmadi Bidakhvidi

Mohammad Ahmadi Bidakhvidi

  • Mandataire en brevets européens et néerlandais
  • Associé
Annemie Jaeken

Annemie Jaeken

  • Mandataire en brevets européens, néerlandais et belges
  • Partenaire
Plus d’ experts pertinents